UA-73135419-1

21/02/2012

Du vent en colonnes

ben_rien-de-rien.jpeg

La vacuité me fascine. Particulièrement celle qui s'étale dans les colonnes de nos journaux romands. Ne croyez pas que pondre un article sur du vent soit facile, non, c'est un métier. Et écrire un billet qui relate le traitement journalistique de l'insignifiant n'est pas aisé non plus, finalement. Cela revient à faire l'exercice d'une mise en abîme du néant. Vertigineux.

Nous avons donc eu droit dans Le Matin à une double page, plus un tiers de la Une, consacrée à une anecdote dont le principal intéressé, Didier Cuche, dit lui-même qu'elle ne mérite pas d'être mentionnée: une note de la police sur son pare-brise. Même pas une amende, hein, juste une note.

La semaine dernière dans le 20 Minutes, un long article (enfin, à l'échelle du 20 Minutes, s'entend), sur une panne d'électricité en pays vaudois. Enquête de terrain fouillée et interviews croisés nous ont permis d'apprendre que tout est devenu noir, et que les "victimes" se sont éclairées à la bougie.

Au même moment, une photo nous montrait une portion de la Venoge. Qu'y avait-il à voir? Plus rien, justement. Le disque de glace avait disparu. C'est beau, une photo de l'absence, c'est poétique. On nous laisse le loisir d'imaginer ce qui se tenait là, avant. A-t-il été cassé par des promeneurs, a-t-il tout simplement fondu? Le mystère reste entier.

Et voilà, quatre paragraphes, et vous n'avez toujours rien appris d'intéressant. Mais au moins, cette lecture ne vous aura pas fatigués, vous n'aurez pas eu à réfléchir. Tout comme quand vous feuilletez Le Matin ou le 20 Minutes. C'est reposant la vacuité, non?

Si j'ai autre chose à vous raconter? Non, rien de rien.

Commentaires

Amusant métacommentaire! Non, je n'ai rien d'autre à écrire.

Écrit par : Mère-Grand | 21/02/2012

On ne saurait mieux le dire. Mais cette vacuité ambiance ne serait-elle pas un signe annonciateur du 21 décembre 2012?

Écrit par : Déblogueur | 21/02/2012

Effectivement, mais reconnaissons que vous vous attaquez, cette fois, à un nouveau genre... Je suis persuadé que vous reviendrez rapidement à l'ancien qui vous (nous) allait beaucoup mieux :-)

Écrit par : A. Piller | 21/02/2012

Ce blog est pour moi un espace de liberté et d'expérimentation... J'écris depuis longtemps des nouvelles, des contes et des chansons, mais je ne m'essaie que depuis quelques mois au format du blog. Je commence à peine à prendre confiance et m'y épanouir, en faisant de grands écarts assumés entre la politique, l'humour décalé ou les tendances de notre société. Parfois, je parle vrai et je touche juste, et parfois je m'égare. Parfois encore, je m'autocensure et prends des chemins de traverse, pour expulser des mots, n'importe quels mots, sauf ceux que j'aurais envie de hurler. Le résultat est éclectique et hétérogène, même inégal, certes, mais d'une manière ou d'une autre, c'est toujours moi.

Écrit par : Catherine Armand | 22/02/2012

.... Et c'est bien pour ça qu'on vous lit, avec par ailleurs bien du plaisir :-)

Écrit par : A. Piller | 22/02/2012

Les commentaires sont fermés.