UA-73135419-1

01/04/2012

Français hors de France, je vous aime

survivalgreydetail.jpeg

La campagne présidentielle française est lancée auprès des Français vivant à l'étranger. Nos boîtes email, bombardées de messages des candidats, en témoignent. Un grand merci au Consulat de brader nos données personnelles à n'importe qui, soit dit en passant. Chacun, à sa manière, nous rappelle à quel point il nous aime, nous qui sommes si loin de chez nous (sauf quand nous allons faire nos courses à Annemasse, évidemment).

Nous sommes des Français à part entière aux yeux de Bayrou (sans blague), et des ambassadeurs de la culture française dans ceux de Hollande (c'est vrai, je bois du pastis à l'apéro et si je trouve un porte-monnaie par terre, je le garde). Sarkozy, pour sa part, nous appelle la "France forte de l'étranger". Ca fait chaud au coeur.

Petit tour d'horizon des techniques d'approche.

François Bayrou joue subtilement la carte du vendeur au porte à porte de shampoing pour moquette. En gros: laissez-moi entrer, je ne veux rien vous vendre, juste enlever quelques taches, et ensuite on discutera. Pas un seul appel à voter pour lui. Il estime que "notre regard sur la France est probablement parmi les plus avertis et les plus objectifs qui soient". Mieux que quiconque, selon lui, nous voyons les forces et les faiblesses de notre pays. Notre expérience et notre vision depuis l'étranger sont précieuses, et il ne souhaite que recueillir notre avis et notre analyse. Et c'est tout. Si, si, juré. Je me sens soudain tout à fait compétente pour analyser la situation de la France et aider ce cher Bayrou à y comprendre quelque chose. Il me ferait presque pitié, tiens.

François Hollande commence par nous rappeler, en bavant d'envie, que nous sommes 2.5 millions. Il a fait ses calculs d'épicier, le socialiste. Pour vite nous faire oublier que nous ne sommes à ses yeux que des chiffres, il mise ensuite sur l'émotion: Il compatit à notre souffrance, celle que nous vivons au quotidien depuis 5 ans, en tant qu'ambassadeurs (bien malgré nous, mais qui osera le lui dire?) de notre beau pays. Oui, nous avons souffert de la dégradation de l'image de la France, et de l'absence d'une Présidence qui illustre les principes et valeurs du pays. Il nous tend un mouchoir en forme de bulletin de vote, en nous couvant d'un regard paternel et réconfortant.

Encore secoués de sanglots après cette séance libératrice chez le psy Hollande, le mail râpeux de Nicolas Sarkozy nous frappe de plein fouet. Après nous avoir rappelé, juste pour capter notre attention, que nous formions le peuple français, "avec son caractère, son génie, son panache", il passe directement au "Moi je" (ce qu'il maîtrise le mieux), pour nous faire un descriptif détaillé de son agenda des semaines écoulées, et nous en mettre plein la vue. C'est bien simple, toutes les phrases, absolument toutes, commencent par JE. On a dû lui dire à l'école que ça remplaçait avantageusement les points.

Moi...

j’ai immédiatement interrompu ma participation à la campagne présidentielle pour assumer pleinement mon devoir de Président.
je me suis rendu le jour même à Toulouse.
j’ai réuni, ensemble, en signe d’unité nationale, des représentants de la communauté juive et du culte musulman.
j’étais à Montauban pour rendre un hommage solennel à nos trois soldats français abattus.
j’ai tenu également à rendre hommage aux hommes du RAID.
je me suis rendu jeudi, à Strasbourg, pour parler des valeurs morales qui sont le fondement de notre Nation.
j’étais avec Jean-Louis Borloo à Valenciennes.
j’ai défendu à Rueil Malmaison mon projet d’une France forte.

Bref, il fait plein de trucs importants Sarkozy, il court partout, et c'est pour cela qu'il nous demande de voter pour lui. Malgré notre sale caractère, notre génie pour tirer au flanc et le panache qu'on peut se mettre au cul, comme Coluche.

Mélenchon et Le Pen n'ont de leur côté pas encore profité des listes consulaires pour nous draguer, nous les Français hors de France. Mais ça va venir, j'en suis sûre. J'ai hâte.

Commentaires

Ce soir, c'est Pierre Moscovici qui nous écrit! On a toujours le choix tout de même de renoncer à être informé selon la ligne qui figure tout en bas du mail: "Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la campagne de François Hollande, cliquez ici."

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/04/2012

Votez pour qui vous voulez, mais militez après pour changer de Constitution. La 5ème est une république de combat (voir tous les docu parus sur la fin de la guere d'Algérie) et franchement, aujourd'hui le système qui vous gouverne tient de la république bananière. Ou une oligarchie représentative, si vous préfèrez. Totalement indigne d'un état européen.

Écrit par : Géo | 07/04/2012

Jolie plume ... qui vole bien dans celles des aigles prétendant au trône ;)

Egalement victime du pollupostage politicolégal de nos chers candidats, après avoir fait ma crise d'urticaire et d'indignation comme tout le monde, j'ai fait le nécessaire pour y mettre fin, non sans avoir voué toute cette clique diplomaticonsulaire aux gémonies pour avoir grillé une adresse sur mesure ! Heureux cependant de ne pas leur avoir filé mon adresse perso perso ...

Je trouve que cela donne effectivement une idée assez lamentable d'où va se nicher la créativité et le génie franco-français actuellement : dénaturer un outil consulaire a priori très utile et louable à des fins de propagande (pardon, information;( politique est vraiment un trait de génie ...

Pôv France ..

Écrit par : Xtra BleuCiel | 19/04/2012

Les commentaires sont fermés.