UA-73135419-1

23/06/2012

Vidange au PS: spectaculaire!

833629_pic_970x641.jpeg

La vidange du lac de retenue du PS modifie le paysage de la gauche genevoise. Les sédiments et la vase sont mis à jour, et le spectacle attire les curieux. Sur les vastes berges, quelques militants trouvent refuge dans les flaques, et dans la vase, des poules d’eau hagardes errent déboussolées. Du côté du parti, on peut en revanche descendre en aval pour voir les trombes de critiques s’écouler par les vannes grandes ouvertes.

En suivant la procession des journalistes et commentateurs et les odeurs de vase, on arrive au pied du malaise. Là, les règlements de comptes bouillonnent, limoneux et déchaînés, en soulevant des nuages de bruine dignes des chutes du Niagara.

Encore plus en aval, vers l’embouchure du PS, c’est aussi l’effervescence. Mais c’est ici un autre public qui afflue depuis le 17 juin. Les caciques se relaient au chevet de la crédibilité du parti. Car la vidange est une véritable hécatombe. Ceux qui ne sont pas emportés par le fort courant risquent de s’asphyxier dans une eau grisâtre saturée en sédiments.

Des centaines de militants ont déjà été capturés préventivement depuis deux semaines afin d’être relâchés une fois le calme revenu. Mais c’est ce week-end que la cote d’alerte a atteint son paroxysme avec la montée au front de Manuel Tornare. Et il est sous haute surveillance: isolé des eaux du fleuve, il peut se transformer en piège mortel pour le parti. On vérifie régulièrement son taux d’oxygène et sa température, quitte à ajouter de l’eau froide pour garder celle-ci en dessous de 22 degrés.

Malgré ces opérations de sauvetage, la majorité des électeurs des communes périphériques présents au moment de la vidange est condamnée, trop fragile pour être capturée. «J’espère que ce que nous arrivons à sauver n’est pas trop symbolique», lâche un élu réaliste et désabusé. «Que voulez-vous, quand on est obligé d’accompagner une catastrophe…».

Les médias attrapent une élue d'un parti allié qui tourne en rond dans une gouille. Ils se précipitent pour la mesurer, la peser, la répertorier et lui voler une écaille pour des analyses génétiques. Car il faut déjà repartir vers l'élection complémentaire au Conseil administratif. Des promeneurs y ont signalé des candidats PDC et PLR piégés dans un étang. Courage, les secours arrivent!

Léger détournement de l'article d'Antoine Grosjean (Tribune de Genève du 10 juin) sur la vidange du barrage de Verbois.
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/rhone-vide-devoil...

Photo: ©Tribune de Genève

Commentaires

On croirait que c'est écrit pour Ensemble à Gauche également... Fascinant!

Écrit par : pierre gauthier | 23/06/2012

Quand certains se contentent d'un verre d'eau, le ps voit beaucoup plus grand: un tsunami! Blague à part, ton texte est très bien écrit, mais je ne partage pas son fond, il fait la part trop belle au catastrophisme et au sensationnalisme, alors qu'un processus démocratique de paroles est en cours (s'inspirer librement de la tdg peut altérer durablement le jugement...)

Écrit par : THEVOZ | 23/06/2012

C'est un clin d'oeil Sylvain... je relisais cet article sur le barrage de Verbois, et j'ai réalisé qu'en ne changeant que quelques mots par ci par là, on pouvait en faire un article politique... je suis d'accord avec toi, et avec le dernier billet que tu viens de publier: le débat et le déballage peuvent être sains et permettre d'avancer, tout comme la vidange du barrage, qui permet de mettre à nu de vieilles carcasses de voitures et de procéder à un nettoyage de fond du lit du fleuve.

Mais alors pourquoi "un rappel à l'ordre" du comité directeur envers Manuel Tornare? Ce qu'il exprime aujourd'hui, c'est le malaise qu'ont ressenti certains militants (dont je fais partie) pendant le journée du 24 mars, et qu'ils ressentent encore plus depuis la débâcle. Environ 150 d'entre nous étaient persuadés que seul Tornare pouvait éventuellement contrer la popularité et la notoriété de Maudet, et que dans ce cas précis, la parité à tout prix était risquée.

Écrit par : Catherine Armand | 23/06/2012

Merci pour ce blog et votre énergie pour mettre en commun ces idées. Je serais reconnaissante d'avoir l'opportunité de lire vos articles sur ce thème dans les prochains mois. Ca m'est très agréable ! Merci encore !

Écrit par : faire-part naissance à faire soi-même | 28/06/2012

Un peu dans la même veine que "Titanic en 3D - Le Trailer", voici également un texte très inspiré... Le Titanic a buté sur un Iceberg, le parallèle avec l'image le voyant s'échouer dans le Rhône "à sec" est également très bien trouvé.

Son altesse "Manu", son ego hypertrophié et ses pleurnichements me fatiguent ; je pense qu'il aurait également coulé corps et biens contre Maudet.

J'avoue par contre m'être lourdement trompé en sous-estimant la réaction du PLR et la capacité fédératrice du jeune radical.

Écrit par : A. Piller | 07/07/2012

Les commentaires sont fermés.