UA-73135419-1

24/07/2012

Une robe, un candidat, un festival et des bovins

 

IMG_20120716_142455.jpgJe suis alanguie sur la plage, en bateau la tignasse au vent, concentrée sur une partie de pétanque et encore en train de siroter un apéro. Et pourtant un flux ininterrompu d'idées, de bouts de phrases, de bons mots ou de formules bouillonne sous mon crâne. Impossible à ignorer, encore moins à stopper. La robe de Duflot, la candidature de Froidevaux, la présence excessive du Paléo dans la presse, ou encore les vaches du 1er Août, tout m'assaille et me donne envie de réagir, entre la galette et le plateau d'huîtres.

"Un blog est à la tête ce que le jogging est au corps: une discipline", nous annonce J-F Mabut dans ses conseils aux blogueurs. Dès lors, en vacances, grande est la tentation de ne pas perdre sa "musculature" et de laisser les mots rebelles s'échapper. Ils tournent en rond à la recherche d'une sortie, mais l'oisiveté intellectuelle entrecoupée de bains de mer représentant l'essentiel du programme de mes journées, le risque de les voir s'évacuer en ordre dispersé est palpable.

Tenir un blog est un "acte actif", "bon pour la tête". Soit. Mais écrire régulièrement et donner son avis sur tout est surtout devenu une drogue, une douce maladie, une nécessité. Le seul moment de véritable apaisement peut s'apprécier dans la journée qui suit la publication d'un billet. Un sentiment du devoir accompli, de libération. Je respire. J'ai eu ma dose. Mais dès le lendemain, ça recommence. Le sujet suivant se met à me hanter, à réclamer son existence. C'est sans fin.

Je résiste pourtant, ou presque. Pas de billet pendant mes vacances en Bretagne, m'étais-je promis. Sauf celui-ci, paradoxal, qui met en mots ma décision de ne pas écrire. Je suis faible, je sais. Bon, je vous laisse, les dorades au feu de bois sont à point. La robe, le candidat, le festival ou les bovins attendront jusqu'à la semaine prochaine. Promis.

 

12:06 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vacances, blogs, écriture |  Facebook |

Commentaires

:-)))))

Il faut augmenter le volume d'apéro pour diminuer celui du blog! Ou alors jouer à la pétanque avec des partenaires qui en font une affaire personnelle: impossible de vous déconcentrer. Avec un tournoi à la clé vous êtes hors blog jusqu'à 2 heures du mat'.

J'aime bien votre manière de parler de l'apaisement...

Au fait, vous allez quand-même regarder s'il y a des commentaires!?! ;-)

Écrit par : hommelibre | 24/07/2012

Il faut avouer que Paléo, Duflot, c’est du pipeau lorsqu’on est en Bretagne sur un bateau, la tignasse au vent !

Merci pour ce billet touchant et… vives les Bretons !

Écrit par : Michèle Roullet | 26/07/2012

Les commentaires sont fermés.