UA-73135419-1

10/08/2012

Le Bateau, un stand comme les autres

Pictogramme-Musique-interdite-PIC78_3.jpeg

Je n'ai pas l'habitude de prendre la plume à chaud, mais ce matin, j'ai recraché mon café en apprenant dans le Courrier du jour que le Bateau Genève se voyait contraint d'annuler ses soirées musicales du week-end pour se plier aux règles appliquées aux stands des Fêtes de Genève. Pas de musique et fermeture à 2h.

C'est vrai quoi, de la bonne musique dans le périmètre des Fêtes, c'est inadmissible. Surtout quand elle émane d'un projet social de qualité, avec du sens et de l'âme. Car le social, la qualité, le sens et l'âme ne sont pas les bienvenus autour de la Rade pendant la première quinzaine du mois d'Août. On y préfère le commerce, les manèges hors de prix, les concerts bas de gamme et les bars VIP sélectifs. Même Frédéric Hohl fait désormais tache dans le paysage, c'est dire.

Il est temps de s'interroger sérieusement sur le sens de ces festivités dans lesquelles bon nombre de Genevois ne se reconnaissent plus. Surtout que le potentiel est énorme, avec un site magnifique et un public demandeur d'activités estivales gratuites. Une collaboration intelligente avec les associations culturelles de la place ne pourrait qu'être bénéfique au projet. Mais non, on préfère cloisonner, et interdire.

Article de référence: http://www.lecourrier.ch/100934/le_bateau_prive_de_fetes_...

Commentaires

Peut être que le bateaux faisait baisser le chiffre d'affaire des dealers protégés par la police !!

Écrit par : Corto | 10/08/2012

Il faut également souligner que, ce bateau attirent de plus en plus d'opposant au régime syrien !!!

Écrit par : Corto | 10/08/2012

Les commentaires sont fermés.