UA-73135419-1

12/09/2013

Nus sur les sentiers

nu.jpgLa justice française a tranché: se promener nu dans les bois n'est pas un délit. L'homme qui avait fait l'objet d'une plainte de la part d'une grand-mère outrée n'a légalement rien fait de répréhensible. Mais attention, tout est dans l'attitude, et la limite entre naturisme bon enfant ou militant et exhibition sexuelle n'est pas toujours claire, même dans la loi. 

En Suisse, un arrêt du Tribunal Fédéral stipule ceci: "Est contraire à la pudeur tout acte qui blesse la décence sexuelle d'une manière non insignifiante et heurte ainsi de façon inadmissible le sens moral d'un homme doué d'une sensibilité normale". Ensuite c'est à chaque canton de fixer ses propres limites, ou d'examiner les situations au cas par cas. 

Ainsi, théoriquement, vous pouvez dans certains cantons comme Fribourg ou Neuchâtel bronzer sans maillot ou vous balader les fesses à l'air dans les bois et même dans un parc. Dans les faits, il est probable que si vous y faites votre shopping dans le plus simple appareil, vous vous retrouviez rapidement au poste. Officiellement pas parce que vous êtes nu, mais parce que vous pourriez être mentalement dérangé pour agir ainsi, et vous retrouver en entretien forcé avec un psychiatre. Car même s'il n'y a aucune base légale pour vous l'interdire, ne vous en faites pas, la police trouvera toujours le bon prétexte pour vous soustraire aux regards des passants. Toutefois, si l'exhibition sexuelle n'est pas avérée, une plainte contre vous aura peu de chances d'aboutir, même si elle émane d'une mère de famille choquée que vous ayez croisé ses enfants. 

A Genève, le naturisme est interdit sur la voie publique, mais, avec une autorisation délivrée par la police, vous pourriez éventuellement manifester nus ou les seins bariolés façon "Femen", ou organiser un défilé cyclo-nudiste. En gros, le naturisme de loisir ou de principe, non. Le naturisme servant une cause militante, peut-être.  

Malgré tout, dès qu'on quitte notre beau canton, il faudra peut-être s'habituer à croiser lors de nos balades des marcheurs dans le plus simple appareil, car si le naturisme est en déclin sur les plages du Sud de la France ou de la côte atlantique, la "randonnue" est, elle, apparemment en plein essor et peut être pratiquée en toute légalité dans la plupart des pays d'Europe et dans presque tous les cantons suisses. 

Vous voilà tentés d'offrir votre corps aux rayons du soleil et aux caresses du vent? Permettez-moi de vous prodiguer quelques conseils de base pour ne pas être "significativement indécent", et éviter toute référence sexuelle qui pourrait vous valoir des ennuis: 

Tenir ses mains loin de ses organes génitaux (un peu comme Lucky Luke quand il est prêt à tirer). 

Marcher d'un pas ferme et décidé (oui, je sais où je vais). 

Adopter une attitude calme et "normale" (comme si de rien n'était). 

Ne pas trop se pencher en avant pour ramasser une fleur ou observer un papillon (pour des raisons évidentes). 

Ne pas se badigeonner langoureusement d'anti-moustiques ou de crème solaire (dieu sait pourtant si cela doit être nécessaire). 

Porter un chapeau ou un foulard qui pourra rapidement servir de cache-sexe en cas de rencontre fortuite avec des promeneurs plus prudes que vous (et dites bonjour en passant). 

Clamer pour votre défense votre désir d'être "en totale harmonie avec la nature" (plus efficace pour susciter la compréhension que "J'adore avoir les testicules à l'air libre"). 

Et faites tout de même attention à vos parties sensibles si vous grillez des cervelas sur un feu de bois (surtout s'il y a un peu de vent). 

Evidemment, pour les femmes la situation est un peu différente: se promener nue (et surtout seule) sur les sentiers pourrait malheureusement être interprété comme de la provocation sexuelle, même en respectant les conseils ci-dessus. En cas d'agression ou de viol dans les fourrés, il leur sera plus difficile de contester le récurrent "elle l'a bien cherché". La randonnée naturiste féminine semble donc condamnée à se pratiquer en groupe. La vie est trop injuste. 

Commentaires

A part les grand-mères "outrées", il y a probablement beaucoup d'autres personnes qui pourraient être effrayées ou choquées de manière tout à fait compréhensible lors d'une rencontre de ce genre et craindre pour leur sécurité, ne seraient-ce que des enfants qui se promènent. Ne les a-t-on pas d'innombrables fois mis en garde dans les écoles contre des personnes dont le comportement ou l'allure sortaient de l'ordinaire.
Décision stupide, donc, prise avec une certaine légèreté.

Écrit par : Mère-Grand | 13/09/2013

Ajoutons encore à vos précieux conseils :
Gare aux tiques ;)
Et ne soulevez pas votre chapeau pour dire bonjour !(

Il serait dommage que les femmes se sentent discriminées par de telles craintes;
après tout, elles peuvent bien légalement se promener buste nu à NY ... qui n'est pas forcément moins une jungle que nos propres forêts !

Heureusement, les grand-mères passeront bien(tôt;) un jour ou l'autre l'arme à gauche et les chaperons rouge écrevisse (faute d'avoir oint leur corps de crème solaire;) ne choqueront alors plus grand monde sur nos sentiers.

Écrit par : Xtra-BleuCiel | 16/09/2013

Bien-sûr vu de l'extérieur la pratique peut choquer, mais avez-vous déjà nagė nu? Si oui,vous avez une petite idée de quoi je parle , mais avec une sensation de bien-être et de liberté uniques. Bon il y a quelques précautions à prendre , éviter les sentiers trop fréquentės et certains jours , genre mercredi et dimanche après-midi. Mais à part ça quel bonheur. Meilleures pensées. Bernard

Écrit par : Bernard scherly | 02/03/2015

C'est les tiques qui vont être contentes!!!

Écrit par : Marie Hélène | 16/09/2013

Bonjour,
Oui c'est clair , vu de l'extérieur la pratique peut choquer. Mais pour ceux qui oseraient,quel sensation de liberté,de bien-être. Si vous avez déjà nagė nu, vous avez une petite idée de quoi je parle, mais là le plaisir est multiplié par dix. Bien sûre il y a des précautions à prendre. Éviter les sentiers pédestres trop fréquentės, préférer les chemins de traverses, choisir les heures et les jours, genre éviter le mercredi ou le dimanche après-midi . Quand à créer des sentiers dédiés à la randonue, je ne pense pas que ce serait une bonne idée, ça attirerait immanquablement les voyeurs ou autres déviants. Et pour terminer le mieux serait de pratiquer en petit groupe,idéalement mixte, alors à bon entendeur, salut. Bernard

Écrit par : Bernard scherly | 02/03/2015

le summum, c'est dormir nu.

Écrit par : Keren Dispa | 02/03/2015

Les commentaires sont fermés.