UA-73135419-1

16/10/2013

Plus de CHF 1'000.- d'amende pour Eric Grassien!

2289204388.jpgEric Grassien est un handicapé genevois qui avait campé pendant plusieurs semaines sur la place des Nations au mois de juin 2013 pour réclamer un logement adapté à son handicap. Il avait subi sans perdre sa motivation le froid, la pluie et la grêle, mais avait également reçu de nombreux soutiens, sous la forme de repas, de matériel de camping et de visites. 

Grâce à une mobilisation intense de ses amis et du blogueur Haykel Ezzeddine qui avait consacré pas moins de 19 billets à la situation désespérée d'Eric, une solution avait fini par lui être proposée dès le 15 août: un petit appartement vétuste, très sale et nécessitant des travaux. 

Aujourd'hui, cette personne est condamnée à payer une lourde amende de CHF 1'060.- pour occupation illégale d'un espace place des Nations du 5 au 23 juin 2013 (selon la lettre qu'il a reçue hier du Département de la sécurité de l'Etat de Genève, datée du 9 octobre 2013). Le manque de compassion et de compréhension des autorités est révoltant et laisse pantois. 

Photo: ©Haykel Ezzeddine

Lire aussi: http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2013/10/16/une-c... (avec photos de la lettre)

Commentaires

Bravo pour la réactivité de l'article entre FB et le blog.

Je réitère que pendant ce temps les députés au grand conseil s'augmentent leurs salaires de 25%!!!!

Écrit par : plume noire | 16/10/2013

Lâche pas l'affaire, fais une contestation à l'amende!! A tous les coups, tu as gain de cause!! Faut pas hésiter, c'est une amende abusive!! Désobéissance civile dans ce genre de cas.
http://www.ville-geneve.ch/demarches-administratives/securite-prevention/contestation-amende/

Courage!

Écrit par : SWIRA | 16/10/2013

Et ce, en totale violation de nombreux articles de la Constitution Fédérale que tout le monde peut lire ici :

http://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19995395/index.html

Ce qui voudrait dire que les lois cantonales sont contraires à la constitution ?

A éplucher sérieusement par un juriste qui n'a pas froid aux yeux et a du sens moral et éthique... s'il existe.

Écrit par : Jmemêledetout | 16/10/2013

Si Eric était syrien, il aurait reçu le prix Nobel... Malheureusement, il est suisse.

Les indignés, combien ont-ils rapporté aux Autorité?

Dans quelle société vivons-nous?

Que Dieu maudisse tous ceux et toutes celles qui s'acharnent sur les plus faibles et les isolés!

Écrit par : Hank Vogel | 16/10/2013

C'est tout simplement insupportable. Et ça aussi c'est insupportable : "appartement vétuste, très sale et nécessitant des travaux."

Une société se juge d'après le sort réservé aux plus faibles de ses membres.

Écrit par : Johann | 16/10/2013

Précision : ce monsieur n'est pas suisse mais français et il vient se faire entretenir en Suisse et non dans son pays...

Écrit par : Ivan Skyvol | 16/10/2013

Nous devrions allez sur la place des "nations" et brûler nos passeports suisses, à 150.-- pièces, l'état se frotterait les mains !

Concernant Eric, jamais je n'aurais osé penser qu'une pareille chose puisse naitre dans la tête même très malade d'un fonctionnaire au service de la population.

Ça va simplement au delà de l'imagination !!

Il serait aimable de la part d'Eric, qu'il nous communique le ou les noms des personnes responsable d'une telle monstruosité ???

Écrit par : Corto | 16/10/2013

J'aimerais bien savoir qui est le signataire de ce courrier et de quel département il provient.

En espérant une mobilisation forte pour soutenir Eric face à une bureaucratie aveugle et stupide et à un "pouvoir" politique fait de fantoches égoîstes et coupés de tout lien avec la réalité, l'humanisme et le bon sens.

Écrit par : A. Piller | 16/10/2013

Une nouvelle forte décevante.
Si la contestation de l'amende n'aboutit pas, faudrait aller la payer en pièces de 5 cts pour leur faire passer leur temps à autre chose que de prendre des décisions pareilles.

Écrit par : Phil | 16/10/2013

Rappelons avec force que ce Monsieur, bien que lourdement handicapé, essaye de profiter du système social suisse et surtout genevois alors que son Pays d’origine, la France, se targue de posséder le meilleur système social et de santé du monde.
Pourquoi alors ce citoyen français, qui n’est aucunement suisse, mais qui sait très bien s’y prendre pour faire pleurer le bon peuple genevois, surtout les socialo-crypto-communistes, petits payeurs d’impôts c’est bien connu, ne désire que pouvoir vivre dans le confort à Genève et à nos frais. Cela devient vraiment intolérable.
J’espère qu’après que l’amende de CHF 1000.00 n’aura pas été payée et que les poursuites n’auront pas permis d’obtenir le remboursement de cette somme, que les autorités administratives et judiciaires genevoises appliquent le droit fédéral comme elles le font contre des confédérés et procéderont à sa condamnation judiciaire pour refus d’obtempérer à des ordres de justice et procéderont à l’expulsion pure et simple du territoire suisse de ce parasite.

Écrit par : simonius | 16/10/2013

Les "indignés" installés au Parc des Bastions sans autorisation avaient causé pour CHF 35'000.- de dégâts, à la charge de la Ville de Genève.

Deux poids, deux mesures ?

Bien sûr: la cible amendée est un handicapé.

Quelle bravoure !

Écrit par : Tamar | 17/10/2013

Eric Grassien n'est pas un "handicapé genevois", il est français et bénéficie d'un permis gracieux et "humanitaire" pour rester à Genève. Comme chaque résident, il devrait en respecter les lois et coutumes.
Grâce à une nouvelle "mobilisation intense de ses amis", ceux-ci devraient se cotiser pour payer la contravention.

Écrit par : Claude | 17/10/2013

Attention : ce monsieur n'est pas genevois mais français et il débarque pour être soigné en Suisse... Est-ce à la Suisse d'entretenir et soigner ce pauvre handicapé ou à son pays la France ?

Écrit par : Ivan Skyvol | 17/10/2013

Français, Suisse, on s'en fout. Sa démarche est justifiée, cette amende déplacée.
Il réside légalement à Genève et à droit à un logement.

Écrit par : Sandro | 17/10/2013

Légitime ou non, quel sens cela a-t-il de lui envoyer une amende 3 mois plus tard, alors qu'il est logé et ne fait plus "chier" (comme disent certains) personne? C'est de l'acharnement!

Écrit par : Catherine Armand | 17/10/2013

Comment on peut ce regarder dans une glace quand on ose amender une personne qui demande juste le minimum, un toit..... Désolé mon ricket de n'avoir pas peu passer cette été pour te faire un coucou.
Le K- Bar theam

Écrit par : Dubs | 17/10/2013

...et aux gens qui laissent leurs dechets sur les bus et le tram et à ceux qui salissent les jardins et les parcs est-ce qu'on fait des amendes?

Écrit par : Clementi Loredana | 17/10/2013

Voici un extrait d'un courriel que j'ai reçu ce jour de la Police Cantonale:

"Le service des contraventions intervient comme autorité de poursuite pénale selon l’article 12 du code de procédure pénale.
Ni le politique, ni l'administratif ne sont habilités à intervenir dans le cadre des décisions rendues en toute indépendance par cette instance.

M. Grassien, peut néanmoins, comme tout citoyen, faire opposition aux décisions rendues, ainsi que le prévoit le même code de procédure pénale".

Écrit par : Catherine Armand | 17/10/2013

Beeen voyons... comme si un handicapé pouvait payer un avocat Fr. 450.00 de l'heure pour se défendre contre une amende de Fr. 1'0000.00 parce que les handicapés n'ont pas droit à l'assistance judiciaire, même lorsqu'ils sont en train de crever chez eux par absence d'aide pratique nécessaire, il faut le savoir.

Envoyez copie de ce mail au Conseil d'Etat et à notre Ministre de la Justice au Palais Fédéral, ainsi qu'à la Commission des droits de l'homme, avec photo d'Eric sous sa chaise...

C'est bientôt les votations, n'oublions pas de tenir compte de cette ineptie de plus, sans parler du tort moral et du stress engendré par une décision aussi stupide que celle d'amender un tétraplégique parce qu'il n'avait pas d'autre option pour défendre ses droits.

Écrit par : Jmemêledetout | 17/10/2013

Ce monsieur est français, donc c'est bien à la France de l'aider, et pas nos impôts.

Comment faire pour obtenir un permis "humanitaire" ? j'ai une famille (deux adultes et deux enfants) et nous avons, malgré un salaire correct, beaucoup de mal à finir les mois.

Puis-je aussi aller sur une place dans Genève pour demander un duplex avec vue sur le lac et sans la moindre nuisance, puis-je demander à être soigné gratuitement, puis-je demander à ne plus payer nos primes maladie, ...

Cher Monsieur, je respect votre handicap, mais ne trouvez-vous pas que vous exagérez énormément dans vos demandes, combien de Suisses sont dans une situation difficile, selon vous doivent-ils tous aller quémander comme vous dans la rue ????????

Écrit par : StopSVP | 17/10/2013

Eric Grassien se voit signifier une ordonnance pénale l'assignant au paiement de CHF 1060.- francs au titre de - je cite - "refus de circuler, de démonter (sa) tente et de quitter les lieux"... Ceci en vertu des articles 32 à 42 sur la propreté, la salubrité et la sécurité publique...

Je ne sais si M. Eric Grassien, lourdement atteint dans sa mobilité appréciera l'humour du Service des Contraventions lui reprochant son « refus de circuler » ; on le sait, on peut rire de tout mais pas dans toutes les circonstances et en fonction de la personne à qui l'on s'adresse... Moi je n'aurais pas osé... C'est vrai aussi que je n'ai pas d'humour... Ceci explique forcément cela...

A mon âge, les pensées sont souvent confuses et peinent à s'organiser, aussi le lien entre un tétraplégique en fauteuil électrique et des problèmes de propreté et de salubrité ne me saute pas immédiatement aux yeux... A moins d'être aussi tordu d'esprit que moi pour penser que l'Etat traite Eric Grassien comme un déchet...

Pour ce qui est de la sécurité publique, il est vrai que notre homme à roulettes, bardé d'explosifs et lancé à pleine vitesse sur le portail de l'ONU aurait pu provoquer un bel émoi... Non, la vérité est que M. Grassien est un emmerdeur, ça ne peut être que vrai je l'ai lu sur différents commentaires sur Facebook...

D'abord, il est français... C'est donc un emmerdeur !... On le sait depuis que M. Mauro Poggia nous a expliqué la suffisance de ces bouffeurs de camemberts...

Ensuite, il est handicapé... C'est donc un emmerdeur !... Les handicapés nous empêchent de construire nos villes comme nous le voulons, nous obligent à aménager nos immeubles, nous volent de belles places de parking, ils perturbent nos moyens de communication en nous imposant des panneaux de prévention adaptés, des audiodescriptions, des langages de signe... Ils ne comprennent rien, ne voient rien, ne vont pas au même rythme ces emmerdeurs...

Lui, de surcroît, est un handicapé qui se bagarre... C'est donc un emmerdeur !... Il devrait déjà être content d'être là, non, il chipote, il prétend pouvoir faire des choix comme une personne valide !... Et puis quoi, encore ! Non, Eric tu es handicapé, tu te tais et tu prends ce qu'on te donne !

Propreté, salubrité et sécurité !

La voilà enfin trouvée la nouvelle devise de notre bel Etat genevois...

Écrit par : mchombier | 17/10/2013

Il semble aussi que sur la place des nations, il n'y a pratiquement jamais de suisses venants dénoncer les saloperies opérées par nos banques, elles moins regardantes sur l'origine étrangère des fonds sales et que ces dernières ne semble pas non plus trop déranger l'ordre public genevois !

Un français de plus handicapé physique lourdement atteint face à des fonctionnaires, eux, également lourdement atteints, cette de mobilité d'esprit, mais quel camp choisir ?

En ce qui me concerne, il n'y pas photo, les seconds sont aussi français en bonne partie, par contre ils sont mieux logés et grassement payés !

Non aux flics municipaux français !

Merci à Haykel et à Catherine Armand

Écrit par : Corto | 18/10/2013

Pierre Maudet, très très silencieux dans ses contractions visant à éluder les affaires se tait tout en donnant ses ordres putrides, est-ce ça l'esprit libéral ?

Il m'avait semblé que c'était justement tout le contraire, mais pour qui nos électeurs de droite républicaine votent-ils ?

Pour des conseillers d'états qui petitement se vengent encore plus bassement sur Eric ?

Il est là le courage de la république genevoise tant dénoncée au niveau international concernant ses pratiques sordides en matière de blanchiment de fric sanglant ?

Et si la droite genevoise votait pour de vrais libéraux, ceux qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité !!!

Écrit par : Corto | 19/10/2013

Mon interview sur RSR1 concernant mon exclusion de Facebook suite à la publication de l'amende d'Eric Grassien http://bit.ly/19SJzXp

Écrit par : Catherine Armand | 19/10/2013

Cette page n’est malheureusement pas disponible.

Le lien que vous avez suivi peut être incorrect ou la page peut avoir été supprimée.

Voilà le message affiché lorsque l'on veut contacter Catherine sur facebook !!

Catherine, tout ce que je peux vous dire, ça vient d'en haut !!

Écrit par : Corto | 19/10/2013

Vous allez finir comme Haykel après qu'il ait photographié une affiche du MCG, chez un de ces juges/procs qui se marche sur les couilles !

Mais rien ne vous empêche de publier l'amende sur votre blog, histoire de contempler le zèle de nos conseillers d'état !!!!

Monsieur Odier, lui n'a rien à craindre, lui, il n'a fait que blanchir 1 milliards par an, c'est à dire une toute petite pointe de l'iceberg !

Écrit par : Corto | 19/10/2013

Concernant la place des nations et la police genevoise, rappelons-nous un peu l'affaire Barschel avec l'ex chef des stups genevois, alors que nous accueillons les avions d'Iran air pour des négociations secrètes et feutrées :

C'était en 1985.

Barschel avait rencontré 1 jour avant sa mort le fils du dirigeant suprême iranien, Ahmad Khomeiny, celui qui contrôlait les magasins d'armes à Genève et qui avait une splendide villa à Cologny. Il avait déclaré ; "Genève est la base de temps et de plaque tournante pour les opérations clandestines de l'Iran", comme pour les escadrons de la mort du service de renseignement iranien, qui ont été actifs dans les années 1980 en Europe. Juste deux mois avant la mort de Barschels,les Iraniens avaient sauvagement assassiné un déserteur à Genève. Comme aussi organiser les intérogatoires de l'ex- président iranien Bani-Sadr dans son exil en France dans une cave des Paquis et qui avait en son temps négocié avec Bush (père) une affaire Iran-Contra qui devint plus tard la cible de tentatives d'assassinats. Bani-Sadr était capable de mettre fin à la vie de Barschel, mais pas d' informations concrètes de première main , cependant que l'ayatollah Khomeiny avait décrété que "tous ceux qui envisagent de nuire dans les importantes affaires liants l'Iran et Allemagne, devait être éliminé". Bani-Sadr avait appris de ses informateurs iraniens que Barschel était en train de dévoiler des transactions restée troubles mais dont on voit les conséquences en 2013.

Juste pour le fun, la plupart des exécutants de ces assassinats restés depuis sous silence, étaient presque tous réunis à Genève la semaine passée !

Y aurait-il des fuites dans la police genevoise ?

Écrit par : Corto | 19/10/2013

A lire pour les germanophones :

http://www.heise.de/tp/artikel/37/37272/1.html

Écrit par : Corto | 19/10/2013

Oui, Louis Demartin, celui qui a touché 75'000 dollars en liquide le lendemain de la "mort accidentelle" de Barschel !

Celui que le Mossad a photographié alors qu'il passait devant la Jaguar parquée d'un notable milanais alors qu'il entrait à 03:15 et en ressortait à 03:47 de l'hôtel Beau-Rivage, quelques heures avant que le cadavre de l'homme politique fut découvert dans la baignoire de sa chambre 317 !

Oui, ils étaient tous là, à Genève pour parler de non-prolifération nucléaire !

Pendant ce temps, comme avec Kerry et Adeline, Mr. Maudet était très préoccupé par l'affaire Grassien !!

Écrit par : Corto | 19/10/2013

Et ce soir, on en parle aux infos 19h30 de la TSR :

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5305956-eric-grassien-a-recu-une-amende-de-mille-francs-du-service-des-contraventions.html

Écrit par : Jmemêledetout | 19/10/2013

@ A. Piller | 16/10/2013 : la réponse à votre question est en bas de mon message...


Tiens, au fait, un article paru en mars 2013:

"Plus on envoie vite une amende, plus on a de chances d’encaisser son montant», poursuit Pierre Maudet qui, depuis le début de mars, compte sur une nouvelle directrice pour améliorer la gestion de ce service controversé" [...] «Il faudra peut-être envisager une modulation des horaires d’ouverture. Mais laissons la nouvelle directrice prendre ses marques.»

Eh bien, elle les a prises, ses marques. De la crotte, oui!

Pas de félicitations à cette dame!

http://ch.linkedin.com/pub/masha-h%C3%A9l%C3%A8ne-alimi/4a/297/288

Écrit par : Denise Park | 20/10/2013

et cette directrice qui ne fait "que son travail" vit... devinez où...

à COLOGNY !!!!


ben voyons... cachez ces pauvres, vite!

Écrit par : Denise Park | 20/10/2013

La TSR se distingue à nouveau, aucune interview du département de justice et police, silence radio bien helvétique, il me semble que le peuple suisse en a un peu beaucoup marre de ce mépris systématique provenant de nos politique.

Il y en a un qui se fait extrêmement silencieux, même si les "journalistes" lui permette de choisir ses questions à l'avance qu'il peut préparer ses réponses, Pierre Maudet est presque plus discret que Ben-Laden pendant sa retraite !!!

Ne pas oublier que Pierre Maudet est le responsable du département de la justice et police, que cette affaire est, heureusement, médiatisée, médiatisée par l'action d'Eric et par de nombreux citoyens dégoutés et choqués par certaines pratiques. Que quantité de citoyens se sont mobilisés pour soutenir la cause d'Eric pour que ce dossier qui avait trouvé une issue finisse dans l'opprobre propre à certains "esprits" vengeurs !

Se venger contre Eric, quelle est cette noble âme qui a eu l'énorme courage d'envoyer une pareille honte au nom et à la gueule de tous les citoyens de notre ville ? ça même la RTS n'est pas arrivée à nous l'expliquer !!

Tant fait pas Pierre Maudet, tu n'est pas seul.

Écrit par : Corto | 20/10/2013

Les commentaires sont fermés.