UA-73135419-1

29/11/2017

Sauvons la poste de Chêne-Bougeries !

poste.jpg

Après la fermeture du bureau de poste du quartier de Conches remplacée par des prestations postales de base dans une petite épicerie, la Poste Suisse a annoncé qu’elle avait pris la décision de fermer également le second bureau de poste de Chêne-Bougeries, situé en face de la mairie. Une ville de plus de 11’000 habitants se doit d’avoir son office postal et de pouvoir profiter du service public universel de la poste !  


Une ville en pleine expansion

Chêne-Bougeries se développe à un rythme soutenu avec de nombreux nouveaux immeubles construits et en projet dans tous les quartiers, mais principalement au centre et au nord de la commune. Le développement actuel et planifié de Chêne-Bougeries représente 2’697 logements dans des ensembles collectifs, soit près de 5’200 personnes en moyenne sur ces nouveaux quartiers1.

Cette poste est située juste au milieu de cet intense développement locatif !

Maintenir ce bureau est donc indispensable dans une zone aussi dynamique.

A ces constructions d’immeubles en zone de développement, il faut ajouter de la densification intense de la zone villas depuis la modification en 2012 de l’article 59 alinéa 4 de la LCI, qui voit aujourd’hui chaque villa vendue et détruite sur la commune être remplacée par une densité doublée de villas mitoyennes. Sachant que la zone villas représente plus de 70% du territoire de Chêne-Bougeries, il y a là aussi un potentiel de nouveaux habitants importants. 

Rappelons également que ce qu’on appelle le fameux « goulet » de Chêne-Bougeries, situé à deux pas de la poste, va prochainement commencer sa mue et abriter de nombreux logements, quelques commerces et une auberge communale. Chêne-Bougeries va enfin dans les années à venir retrouver son centre de village, et l’office de poste y aura plus que jamais une place de choix.

24% de personnes âgées sur la commune

Cette fermeture est inadmissible et représente une nouvelle attaque contre le service public de proximité et les conséquences vont bien au-delà de la simple disparition d’un guichet postal. Chêne-Bougeries est la ville romande comprenant le plus de retraités (près d’un quart de la population) et 9% de personnes de 80 ans et plus2. Certaines ont des difficultés pour se déplacer d’où l’importance de garder cet office ouvert. Notre office de poste renforce les liens sociaux, est un point de repère important pour ces personnes parfois isolées.

Aujourd’hui, Syndicom et le groupe Alternatives pour Chêne-Bougeries (Parti Socialiste + Parti Radical de Gauche réunis au sein du Conseil municipal) lancent une pétition demandant à la Poste Suisse le maintien de l’office de poste de Chêne-Bougeries.

La récolte sera symboliquement lancée ce samedi 2 décembre de 9h à 11h devant la poste de Chêne-Bougeries (route de Chêne 147, arrêt tram 12 Grange-Falquet), avec des prises de parole des initiants à 10h. La récolte se poursuivra pendant tout le mois de décembre et début janvier pour un dépôt auprès de la Poste mi-janvier 2018.

>> TELECHARGER ET SIGNER LA PETITION

 

1 Calcul de 1.9 personnes en moyenne par logement :

Pré-Babel (construit)
Hauts de Malagnou (construit)
Bessonnette (construit)
Nouveau Prieuré (construit)
Pré du Couvent (construit)
Rigaud-Nord + Codha (construit)
Pré-Babel 3 - Le Corylus (construit)
Falletti-Puthon (en cours)
Jules-Cougnard (en cours)
Odier-Chevillarde (en cours)
Surélévation Montagne (en cours)
Challendin (planifié)
Village de Chêne-Bougeries (planifié)
Rigaud-Montagne (planifié)
Chevillarde-Jules-Cougnard (planifié)
Malagnou –Paumière (planifié)

2 Source Tribune de Genève https://www.tdg.ch/geneve/grand-geneve/gland-chenebougeries-grand-ecart-generationnel/story/13322820

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.