UA-73135419-1

19/02/2018

Abandon de poste

27173802_559694451056569_5161749659382367167_o.jpgLa Poste Suisse envisage de fermer 12 offices de poste dans le canton d’ici 3 ans. Celle de Chêne-Bougeries située à la route de Chêne est concernée, un coup dur pour cette commune de plus de 11’000 habitants qui a déjà vu son office de Conches être supprimé, pour finalement être remplacé -après une forte mobilisation des élus- par une épicerie avec service postal de base.  
 

Chêne-Bougeries, une commune en pleine expansion

Chêne-Bougeries se développe à un rythme soutenu avec de nombreux nouveaux immeubles construits et en projet dans tous les quartiers, mais principalement au centre et au nord de la commune. Cela représente pour ces prochaines années plus de 5000 nouveaux habitants. Maintenir un bureau de poste est donc indispensable dans une zone aussi dynamique. 

Et n’oublions pas le rôle social et humain d’un office de poste : Chêne-Bougeries est la ville romande comprenant le plus de retraités (un quart de la population) et 9% de personnes de 80 ans et plus. Certaines ont des difficultés pour se déplacer d’où l’importance de garder cet office ouvert. Notre office de poste renforce les liens sociaux, est un point de repère important pour ces personnes parfois isolées.

La fermeture des offices de poste nous touche tous dans notre quotidien ! Autant les habitants que les collaborateurs. Que deviendront les employés ? Replacés ? Licenciés ? Un service public, ce n’est pas une question de profit ou de non profit, c’est une question de droits.

Des élus locaux lancent une pétition et une motion

Pour sauver l'office de poste de Chêne-Bougeries, une pétition a été lancée par le PS Trois-Chêne Arve et Lac et le Parti Radical de Gauche, avec le soutien des syndicats Transfair et Syndicom. 1251 signatures ont été récoltées entre début décembre et mi-février, qui vont être envoyées prochainement à la direction de la Poste.

En plus de cette pétition, le groupe Alternatives (PS + Parti Radical de Gauche) a déposé une motion au Conseil municipal de Chêne-Bougeries demandant que le Conseil Administratif prenne contact au plus vite avec La Poste pour la convaincre que le dynamisme démographique de Chêne-Bougeries nécessite le maintien d’un office de poste, à son emplacement actuel ou à un autre emplacement, au centre ou au nord de la commune. Cette motion a été acceptée à l’unanimité par les élus le 25 janvier 2018.

La lutte continue pour conserver un office de poste dans notre commune !


* Les douze bureaux de postes menacés de fermeture sont les suivants: Anières, Avully, La Croix-de-Rozon, Bellevue, Chêne-Bougeries, Genève 11 Stand, Genève 17 Malagnou, Genève 5 Dépôt, Meinier, Perly, Châtelaine, Veyrier.

Commentaires

Aux douze bureaux vous pouvez ajouter ceux qui ont déjà fermé comme à Troinex.

Vous soulignez très justement "Et n’oublions pas le rôle social et humain d’un office de poste". Qui y pense et que faisons-nous une fois que nous y pensons?
L'économie est un bulldozer qui n'a que faire de l'humain. Seules les prestations monétaires sont prises en considération. Quel contrepoids peut réellement s'imposer face à ce raz-de-marée international?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19/02/2018

Les commentaires sont fermés.