UA-73135419-1

21/10/2013

Censurée par Facebook pour avoir publié la photo de l'amende d'Eric Grassien

1374629_10201456175380332_1225909280_n.jpgSuite à mon dernier billet informant de l'amende de CHF 1'060.- reçue par Eric Grassien, le tétraplégique qui avait campé plus de 50 jours sur la place des Nations cet été, j'ai eu l'outrecuidance de publier sur mon profil Facebook la photo de ce document, afin de confirmer le contenu de mon billet. Mal m'en a pris! Moins de 24h plus tard, cette publication était signalée et dénoncée au réseau social en tant que "contenu inapproprié" et supprimée. Dans la foulée, mon accès a été bloqué pendant douze heures. 

L'anonymat des personnes en dénonçant d'autres sur Facebook étant garanti, je n'ai aucun moyen de savoir qui a signalé cette publication ni pour quels motifs. Mais le plus étrange est qu'une simple amende que le destinataire avait accepté de voir publiée et ne mentionnant pas son adresse ne semble pas correspondre aux critères permettant un retrait, à savoir (selon les conditions générales): 

Violence et menaces
Suicide ou blessures à son propre encontre
Intimidation et harcèlement
Discours incitant à la haine
Nudité et pornographie
Identité et confidentialité (coordonnées ou d’autres informations personnelles)
Propriété intellectuelle
Hameçonnage et courrier indésirable

Pourtant, le couperet est tombé et j'ai été censurée sans préavis. J'en déduis que le fait de rendre public cette image (pourtant largement relayée par d'autres membres du réseau et également publiée sur le blog d'Haykel Ezzeddine) a fortement dérangé. Qui? Mystère! Pourquoi? Si on peut admettre que "la loi est la même pour tous" et qu'Eric Grassien, tout handicapé qu'il soit, ait effectivement "refusé de circuler" (notez l'ironie de la chose), le hasard du calendrier n'arrange certainement pas tout le monde, même si le service des Contraventions continue de faire son travail (et bien heureusement) sans tenir compte des enjeux électoraux. 

Cette affaire de censure que j'estime injustifiée a eu autant de retentissement que celle de l'amende elle-même et a été relayée et commentée par de nombreuses personnes, y compris par les médias. Entretemps, Eric Grassien a fait opposition. Affaire à suivre, donc. 

RSR La Première, le 12:30: http://www.rts.ch/audio/la-1ere/programmes/le-12h30/52860...

RTS1 Téléjournal de 19:30: http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5305956-eric-g...

RSR La Première, la chronique satirique de Pascal Bernheim: http://www.rts.ch/video/la-1ere/pascal-bernheim/5305449-s...

Photo: ©Haykel Ezzeddine

16/10/2013

Plus de CHF 1'000.- d'amende pour Eric Grassien!

2289204388.jpgEric Grassien est un handicapé genevois qui avait campé pendant plusieurs semaines sur la place des Nations au mois de juin 2013 pour réclamer un logement adapté à son handicap. Il avait subi sans perdre sa motivation le froid, la pluie et la grêle, mais avait également reçu de nombreux soutiens, sous la forme de repas, de matériel de camping et de visites. 

Grâce à une mobilisation intense de ses amis et du blogueur Haykel Ezzeddine qui avait consacré pas moins de 19 billets à la situation désespérée d'Eric, une solution avait fini par lui être proposée dès le 15 août: un petit appartement vétuste, très sale et nécessitant des travaux. 

Aujourd'hui, cette personne est condamnée à payer une lourde amende de CHF 1'060.- pour occupation illégale d'un espace place des Nations du 5 au 23 juin 2013 (selon la lettre qu'il a reçue hier du Département de la sécurité de l'Etat de Genève, datée du 9 octobre 2013). Le manque de compassion et de compréhension des autorités est révoltant et laisse pantois. 

Photo: ©Haykel Ezzeddine

Lire aussi: http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2013/10/16/une-c... (avec photos de la lettre)