UA-73135419-1

11/07/2012

Je n'ai pas tout compris, mais...

Decouverte-Boson-de-Higgs.jpeg

Je vous explique quand même.

Le CERN, déjà responsable de votre tendinite du surfeur (sans eau) et d'un hypothétique trou noir en plein coeur de Genève, vous déclare maintenant avec fifres et tambours que le monde ne sera plus jamais vraiment le même. S'ils n'avaient pas inventé l'anneau qui court sous nos pieds, je dirais que ce sont des empêcheurs de tourner en rond. Du coup, je dirais simplement que ce sont des emmerdeurs.

C'est vrai quoi, on ne lâche pas comme ça, entre le café et le croissant, que le monde tel que nous le connaissons a définitivement changé, tout cela à cause d'une particule que Le Matin compare à Michael Jackson avançant au milieu de ses fans. Cela ne se fait pas.

Le boson de Higgs, vous viviez très bien sans. Mais vous l'avez échappé belle, car maintenant qu'ils ont enfin un semblant de preuve de son existence, les scientifiques nous avouent que "sans le boson, le modèle standard de la physique des particules ne vaut plus rien". Et s'ils ne l'avaient pas chopé, hein? Combien de temps ces grosses têtes comptaient attendre encore avant de nous avouer que leur conception de l'univers ne valait pas un kopek? En fait, il leur manquait un truc de base pour appuyer leurs théories, et ils n'osaient pas nous le dire, les coquins.

Surtout qu'on n'y comprend toujours rien, malgré les efforts insensés des vulgarisateurs scientifiques pour nous révéler "tout ce qu'on a toujours voulu savoir sur le boson de Higgs". Le coup de Michael Jackson encore, j'arrive à visualiser. Le petit boson est une star et quand il prend un bain de foule au milieu des autres particules admiratives, elles se collent à lui pour avoir un autographe et ensuite le pauvre n'arrive plus à s'en débarrasser. C'est assez clair. Par contre, me représenter l'univers comme une "piscine de mélasse cosmique" dans laquelle des particules nagent en maillot de bain, j'ai du mal, à jeun.

D'accord, c'est une découverte aussi importante que celle de l'électricité. Je veux bien le croire, sauf que l'électricité, tout de même, on n'a pas attendu des centaines d'années pour en profiter. Tandis qu'avec le boson roi du moonwalk, c'est une autre histoire.

M. Higgs juge très important de pouvoir avoir un début de tentative d'explication quant à l'état de l'univers lors du premier millionième de seconde du Big Bang. Avec à la clé de nouvelles théories "peut-être" en rapport avec la matière sombre (non, je ne vous dirai pas ce qu'est la matière sombre, débrouillez-vous). Donc on va d'abord traquer un peu cette matière obscure, et ensuite, si on a le temps, on cherchera quelques univers parallèles.

Bref, vous avez largement le temps de relire "Le Maître du Haut Château" de Philip K. Dick, ou de vous refaire toute la dernière saison de Fringe avant qu'il se passe à nouveau quelque chose.