UA-73135419-1

27/11/2013

Gonflé!

vernier,street art,filthy lukerQuand on nous parle de Street Art -ou d'Art Urbain-, on pense souvent en priorité aux graffitis, plus ou moins élaborés, et plus ou moins réussis. Mais cette forme d'art contemporain qui s'exprime sur le domaine public a bien d'autres cordes à son arc: installations ou sculptures, projection vidéo, installations de lumière, interventions sur le mobilier urbain, illusions d’optique ou trompe-l'oeil sur le sol et sur des façades…  ses formes sont multiples!  

Il s’agit principalement d’un art destiné au grand public, éphémère et en constant renouveau. Son objectif est d'aller au-devant des passants sans qu’ils l’aient forcément souhaité, et de toucher ainsi des personnes qui n’entreraient pas dans un musée ou dans une galerie d’art. Les artistes de rues s’approprient l’espace urbain pour contester, bousculer, déranger, revendiquer, dénoncer, interroger, soutenir... Ils ont des motivations artistiques, mais souvent aussi politiques ou sociales.

Bien que le Street Art ne soit pas toujours légal, sa valeur artistique est incontestable. Les artistes de Street Art ne cherchent pas à vandaliser les espaces publics, mais plutôt à changer notre regard sur la ville et sur l’art. Le Street Art peut être discret et occuper de très petits espaces (comme récemment les mini-nains en céramique cachés dans toute la Ville de Carouge), ou être monumental et très visible, comme, par exemple, les installations lumineuses exposées à Lausanne jusqu'à fin décembre, ou les structures gonflables de Filthy Luker, visibles à Vernier ce week-end.

Dans les rues, sur les arbres et sur les bâtiments, sept oeuvres gonflables monumentales de l'artiste britannique mondialement reconnu sont à découvrir le long d’un cheminement piéton entre le centre commercial de Balexert et la bibliothèque de Châtelaine: un poulpe géant qui semble avoir pris possession d’un immeuble, des arbres qui nous suivent du regard, un missile fumant sur un toit, une pousse végétale géante dans un jardin, et d’autres interventions pleines de surprises qui marqueront notre quotidien pendant 3 jours.

Spectaculaires et très visibles, les installations de Filthy Luker sont en constant dialogue avec les lieux qu’il investit. Il aime "attaquer" le regard et l’esprit des passants. Ses oeuvres grand format prennent possession de l’espace urbain, transforment la rue, étonnent avec humour et audace, nous extirpent de notre routine quotidienne et nous incitent à regarder la ville avec un nouveau regard, teinté d’extraordinaire.

 Infos pratiques: 

Cheminement piéton d'une quinzaine de minutes entre le centre commercial de Balexert et la bibliothèque de Châtelaine (le long du chemin de Maisonneuve).

Du vendredi 29 novembre au dimanche 1er décembre, en continu (les oeuvres seront illuminées en soirée).

Le site de l’artiste: http://filthyluker.org
Sur le site de Vernier: http://www.vernier.ch/fr/actualites/evenements/?action=sh...

Organisation: 42(prod)

IMG_2572_1.jpg

947290_10201529553614742_1978399796_n.jpg

vernier,street art,filthy luker

 

1461110_10201597998005809_1279585626_n.jpg

04/01/2012

Transformer sa ville!

6010_1201698756648_1053939925_626878_5781904_n.jpegLa reconnaissance des visages humains et des émotions qu'ils affichent est une des premières capacités développées par les bébés. Celle-ci reste tellement fortement ancrée que l'être humain a une tendance naturelle à identifier des visages partout. Les yeux et la bouche sont les repères que nous utilisons, et tout objet, élément naturel ou forme abstraite présentant même très vaguement les caractéristiques d'un visage (deux arrondis au-dessus d'un trou ou d'un trait horizontal) sera repéré immédiatement par notre cerveau.

Celui-ci est tellement performant dans ce domaine que des différences minimes dans la forme des "yeux" et de la "bouche" nous permettent d'un coup d'oeil de savoir si le "visage" est bienveillant ou menaçant, et d'y interpréter une émotion particulière. Qui n'a pas déjà vu un visage dans un nuage, un tronc d'arbre, sur le devant d'une voiture...

Beaucoup d'artistes pratiquant le "street art" exploitent cette disposition de notre cerveau, et deux simples petits cercles collés ou dessinés judicieusement sur le mobilier urbain peuvent donner vie à une multitude de petits personnages amusants ou inquiétants. Un moyen simple de transformer sa ville, de faire vivre l'espace urbain autrement, en lui donnant une âme... En voici quelques exemples, glanés à Genève dans le cadre du projet "This week will change your life", et ailleurs!

 

looo-13.jpeg
DSC_0007.jpeg
6010_1201698916652_1053939925_626879_6017329_n.jpeg
6010_1201699076656_1053939925_626880_5943909_n.jpeg
6010_1201699436665_1053939925_626886_7325870_n.jpeg
6010_1201699556668_1053939925_626887_8374873_n.jpeg
6010_1201699756673_1053939925_626888_4531253_n.jpeg
6010_1201699916677_1053939925_626889_7721177_n.jpeg
6010_1201700076681_1053939925_626891_6631899_n.jpeg

01:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : street art |  Facebook |