UA-73135419-1

Les petits bonheurs

IMG_20150828_162519.jpgDemain, j'ai décidé de nettoyer tout mon appartement à la pince à épiler et de tondre mon gazon au coupe-ongle. Je pourrais aussi faire mes vitres au coton-tige, ou farcir des lentilles. Ces idées d'occupations loufoques qu'on s'échange en riant sur les réseaux sociaux ne le sont pas tant que ça finalement. Elles nous ramènent non pas à l'essentiel, mais à la multiplication du plus futile, du plus accessoire, du plus léger.

Le fameux "essentiel", le très sérieux "fondamental", peuvent rapidement devenir lourds entre quatre murs, et peser sur nos vies ralenties. Au lieu de nous sentir coupables d'avoir toujours repoussé à plus tard la réalisation de grandes choses, multiplions les toutes petites, et les toutes simples.

Pour ne pas trop utiliser sa tête, on se sert de ses mains. Suspectes, sinon coupables, de transmission du virus, elles sont aussi les petites fées de notre logis et de nos journées. Une chose ou une autre réparée, recousue, repeinte, nettoyée, triée, rangée, retrouvée, réhabilitée...

D'humbles réalisations quotidiennes, obtenues avec les moyens du bord, nous apportent aujourd'hui plus de satisfaction que n'importe quelle flamboyante victoire arrachée de haute lutte, dans notre ancien monde révolu.

Ces toutes petites choses nous procurent de tous petits bonheurs, mais leur addition nous porte, de jour en jour, jusqu'au lendemain.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel