UA-73135419-1

Vitale coquetterie

D-1932-SC-27-png-3270-e1437993909124.jpgQuand on ne croise (de loin) dans sa journée que des livreurs pressés, des voisins furtifs et des caissières de supermarchés inquiètes, il est difficile de se motiver pour ressembler à peu près à quelque chose.

Après 10 jours d'un relatif laisser-aller, à traîner en survêtement les cheveux en bataille, j'ai décidé de me reprendre en main. Après tout, ce n'est pas comme si j'étais débordée, avec mille autres choses à faire.

Bon, pour les racines qui trahissent ma blondeur à peine artificielle, pour mes ongles vernis au gel que je confie à une professionnelle, je ne peux pas grand chose. Tout cela poussera de façon anarchique et désordonnée, à l'image de la nature qui reprend ses aises et ses droits en notre absence. Autant lâcher prise en attendant que les fées qui virevoltent habituellement autour de moi chaque mois soient libérées...

Pour le reste, allez, je me motive ! Douche le matin ou bain moussant le soir ; petit brushing presque-comme-chez-mon-coiffeur ; dents soigneusement brossées même si personne ne pourra m'approcher d'assez près pour me faire des remarques sur mon haleine ou m'embrasser langoureusement ; crémage du corps avec de précieux et odorants onguents ; épilation comme si j'avais prévu d'aller à la plage ; vêtements propres et repassés soigneusement choisis, même si une sortie de première nécessité n'est pas prévue ; maquillage léger ; et finalement une petite touche de parfum "Chloé" ou "Narciso", selon l'humeur du jour.

Outre le fait que c'est bon pour mon moral, toute cette attention portée au corps a l'avantage de prendre du temps, et donc de l'aider à s'écouler de façon plus douce. Sans oublier que je suis persuadée que le fait de me sentir jolie rend ma voix plus séduisante quand je converse au téléphone avec l'homme niché dans mon coeur.

Alors, futile ou vitale cette coquetterie ?

Illustration : Après le bain (femme s'essuyant), Edgar Germain Hilaire Degas, 1895

Commentaires

  • Ah bon ....
    Faisant partie de la classe d'âge AVS, je ne sors jamais de chez moi - même pour aller à la poubelle - sans être apprêtée soigneusement, rouge à lèvres compris et parfum cela va de soi !
    Ce n'est pas futile c'est ... vital !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel