UA-73135419-1

Les héros

 
e824fde9a66900df5e22231b207d377a.jpgEn ce moment, il est facile de se sentir héroïque en ne faisant strictement rien. C'est ce qu'on nous rabâche depuis 4 semaines ; en restant chez nous, nous sauvons des vies ! Cela a l'avantage de nous faire nous sentir utiles, de nous flatter, et donc de nous remonter le moral. Mais non, nous ne sommes pas des héros. Juste des gens qui attendent, avec plus ou moins de difficultés, que ça passe.
 
Tout de même lucides et conscients que d'autres en font beaucoup plus que de simplement rester chez eux, nous remercions les caissières, les éboueurs, les policiers, les livreurs, les agriculteurs... Bref, toutes celles et ceux qui sont dehors, pour que nous nous puissions rester dedans. Mais ils ne sont pas des héros non plus. Les héros, ceux qu'on peut voir dans les films, se jettent en première ligne par choix, par pur altruisme. La plupart de celles et ceux qui oeuvrent dans des tâches peu valorisées pour que nous puissions conserver notre confort, n'ont pas le choix, s'il veulent conserver leur emploi, et leur salaire. Ils s'exposent jour après jour au virus dans la rue, dans les transports publics, sur leur lieu de travail. Ils n'ont parfois pas accès au matériel élémentaire de protection, ni à la reconnaissance de leurs patrons.
 
Nous applaudissons tous les soirs les soignants, qui sont en première ligne. Ils font leur travail, celui qu'ils ont choisi par conviction ; ils le font intensément, sans compter leurs heures, mettant leur propre santé et celles de leurs familles en danger. Ils peuvent fatiguer, s'essouffler, échouer à sauver. Comme ils nous le disent souvent depuis le début de cette crise, ils ne veulent pas être considérés comme des héros non plus, mais juste pouvoir travailler dans de bonnes conditions, avoir le temps et les moyens de tenter de sauver toutes les personnes qui atterrissent entre leurs mains.
 
Il n'y a pas de super héros dans cette histoire. Seulement des milliards d'êtres humains, qui chacun à leur niveau, doivent faire au mieux pour traverser et surmonter cette pandémie. Des humains qui doivent se montrer un peu plus humbles, un peu plus responsables, un peu plus reconnaissants, un peu plus empathiques. Alors soyons juste nous-mêmes, mais avec une cape... et un masque.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel