UA-73135419-1

Science

  • Des antennes 5G sur nos têtes ? Attention !

    Dès l’annonce en 2018 du prochain déploiement de nouvelles antennes 5G sur le territoire suisse, de nombreuses voix se sont élevées contre une fuite en avant technologique dans un but purement économique, sans études scientifiques sérieuses préalables.Cela a été notamment le cas chez les 1500 habitants du quartier de la Gradelle à Chêne-Bougeries: pas moins de trois antennes 5G garnissent aujourd’hui les toits de leurs immeubles. Situées à quelques dizaines de mètres les unes des autres, elles cernent une crèche, une école primaire et un établissement médico-social. La concentration d’antennes dans ce quartier dense mais néanmoins paisible suscite de vives réactions de la part des riverains comme des élus locaux.

    Les élus ont le devoir d’écouter les inquiétudes de la population, dues à la méconnaissance des effets sur la santé de l’exposition au rayonnement des antennes, au manque de transparence des opérateurs qui ne rendent pas les données facilement accessibles et à une perte de confiance envers les institutions, la Confédération ayant vendu très cher (380 millions de francs) les concessions aux opérateurs. La loi votée par le Grand Conseil en février oblige les opérateurs pendant une durée de trois ans à déposer des demandes d’autorisation pour toute installation ou modification d’antenne. Cette mesure contraignante vient compléter le moratoire décrété par le Conseil d’État en 2019, qui suspend ainsi toutes les demandes, tant qu’une incertitude demeure au niveau fédéral. En effet, le groupe d’experts mandaté par la Confédération a reconnu dans son rapport rendu public fin 2019 qu’il n’était pas possible à ce jour de déterminer si le niveau de rayonnements de la 5G présentait ou non des risques pour la santé.

    La gauche de Chêne-Bougeries, suivie par le Conseil municipal, avait tiré la sonnette d’alarme en juin 2019 déjà, en votant une motion afin de freiner l’installation d’antennes 5G sur la commune. Le Conseil administratif, à majorité Verte depuis le 1er juin, a de son côté récemment annoncé qu’il s’alignait sur la politique du canton en donnant des préavis négatifs systématiques pour toute demande d’autorisation de construire qui concerne la technologie 5G. Cela fait partie du rôle de proximité des communes que de préserver le bien-être, la quiétude et la santé de leurs habitants, en leur assurant un environnement sain, qui est par ailleurs un droit inscrit dans la Constitution genevoise.

    Ainsi, le principe de précaution doit être respecté tant que des données scientifiques claires ne sont pas disponibles. La Suisse étant l’un des premiers pays à s’être lancés à large échelle dans l’équipement de son territoire en antennes 5G, nous pouvons nous permettre un temps d’arrêt. Prenons le temps de réfléchir à quelle société nous voulons pour demain: un monde hyperconnecté dans lequel l’obsolescence de tous nos appareils actuels est déjà programmée, ou une société plus lente et plus saine, dans laquelle nous choisissons de vivre plus simplement?

    Texte paru le 24 juin 2020 dans la Tribune de Genève, rubrique "Opinions"
    https://www.tdg.ch/5g-danger-ou-necessite-671517107397

  • Dites oui à l'Etoile de la Mort!

    death-star-1.jpeg

    Fans de "Star Wars", cette nouvelle va vous combler, car vous en avez sûrement tous rêvé: la Maison Blanche se retrouve dans l'obligation d'étudier la possibilité de construire une "Etoile de la Mort". Ou en tout cas de prendre position face aux pétitionnaires qui la réclament via le site participatif de la Maison Blanche "We the People”.

    Pour rappel, l'Etoile de la Mort, arme ultime de l'Empire dans le premier épisode de la trilogie originelle Star Wars, est une station spatiale de la taille de la lune, dotée d'un rayon laser capable de détruire une planète entière. Elle emploie plus d'un million de personnes. Elle fut détruite, puis reconstruite encore plus grande dans le deuxième épisode "The Empire strikes back". 

    Créée le 14 novembre, la pétition a atteint dans le délai réglementaire de 30 jours les 25'000 signatures nécessaires pour que l'administration Obama soit contrainte d'y apporter une réponse officielle. A ce jour, elle a même dépassé les 33'000 signatures. Ce qui reste toutefois modeste, à l'échelle de la population des Etats-Unis. La barre des 25'000 paraphes, électroniques qui plus est, peut dès lors être atteinte très rapidement. Toutes les pétitions étant acceptées, il est à craindre que l'administration Obama doive assez souvent répondre à ce genre de questions farfelues. La pertinence même de ce site est d'ailleurs maintenant remise en question. 

    Mais ne nous y trompons pas, les initiateurs de la pétition semblent, eux, prendre leur demande très au sérieux. "En concentrant les ressources de la défense dans une plateforme spatiale armée telle que l'Etoile de la Mort, le gouvernement pourra soutenir la création d'emplois dans les domaines de la construction, l'ingénierie, l'exploration spatiale, et bien plus, renforcer la défense du territoire américain", disent-ils. 

    Mais quelques détails se mettent déjà en travers de cet audacieux projet: selon des étudiants de l'Université de Lehigh, qui se sont amusés à étudier la faisabilité du projet, il faudrait environ 800'000 ans simplement pour produire la quantité de métal nécessaire à la construction de l'Etoile, qui devrait avoir un diamètre de 140 km. Pour démarrer en 2016 comme exigé dans la pétition, cela va donc être un peu juste.

    Il ne faut pas oublier que l'Empire avait à sa disposition, dans les films de Lucas, les ressources naturelles d'innombrables planètes, ainsi que des millions d'ouvriers sous-payés venus de toute la galaxie. Avec sous la main une seule misérable planète déjà surexploitée, et des finances au plus bas (le coût total estimé par les étudiants de Lehigh est de 852 millions de milliards de dollars), Barack Obama a peu de marge de manoeuvre. 

    Ce n'est pas la première fois que la station spatiale imaginée par Georges Lucas fait une incursion dans le monde réel et suscite les passions. Lorsque la sonde Cassini a ramené en 2004 une photo d'une étrange planète présentant un cratère la faisant ressembler à l'arme de l'Empire, de nombreux fans étaient persuadés qu'une Etoile de la Mort avait été construite dans le plus grand secret pour nous préserver contre les invasions ennemies. Il s'est avéré qu'il s'agissait en fait de Mimas, un des 31 satellites de Saturne. Moins glamour, mais certains croient encore dur comme fer que la nouvelle Etoile existe déjà, et qu'on nous cache la vérité. 

    L'Etoile de la Mort n'a donc pas fini de nous faire rêver. Et on attend avec la plus grande impatience la réponse du gouvernement américain. Allez, Barack, fais un effort! 

  • Je n'ai pas tout compris, mais...

    Decouverte-Boson-de-Higgs.jpeg

    Je vous explique quand même.

    Le CERN, déjà responsable de votre tendinite du surfeur (sans eau) et d'un hypothétique trou noir en plein coeur de Genève, vous déclare maintenant avec fifres et tambours que le monde ne sera plus jamais vraiment le même. S'ils n'avaient pas inventé l'anneau qui court sous nos pieds, je dirais que ce sont des empêcheurs de tourner en rond. Du coup, je dirais simplement que ce sont des emmerdeurs.

    C'est vrai quoi, on ne lâche pas comme ça, entre le café et le croissant, que le monde tel que nous le connaissons a définitivement changé, tout cela à cause d'une particule que Le Matin compare à Michael Jackson avançant au milieu de ses fans. Cela ne se fait pas.

    Le boson de Higgs, vous viviez très bien sans. Mais vous l'avez échappé belle, car maintenant qu'ils ont enfin un semblant de preuve de son existence, les scientifiques nous avouent que "sans le boson, le modèle standard de la physique des particules ne vaut plus rien". Et s'ils ne l'avaient pas chopé, hein? Combien de temps ces grosses têtes comptaient attendre encore avant de nous avouer que leur conception de l'univers ne valait pas un kopek? En fait, il leur manquait un truc de base pour appuyer leurs théories, et ils n'osaient pas nous le dire, les coquins.

    Surtout qu'on n'y comprend toujours rien, malgré les efforts insensés des vulgarisateurs scientifiques pour nous révéler "tout ce qu'on a toujours voulu savoir sur le boson de Higgs". Le coup de Michael Jackson encore, j'arrive à visualiser. Le petit boson est une star et quand il prend un bain de foule au milieu des autres particules admiratives, elles se collent à lui pour avoir un autographe et ensuite le pauvre n'arrive plus à s'en débarrasser. C'est assez clair. Par contre, me représenter l'univers comme une "piscine de mélasse cosmique" dans laquelle des particules nagent en maillot de bain, j'ai du mal, à jeun.

    D'accord, c'est une découverte aussi importante que celle de l'électricité. Je veux bien le croire, sauf que l'électricité, tout de même, on n'a pas attendu des centaines d'années pour en profiter. Tandis qu'avec le boson roi du moonwalk, c'est une autre histoire.

    M. Higgs juge très important de pouvoir avoir un début de tentative d'explication quant à l'état de l'univers lors du premier millionième de seconde du Big Bang. Avec à la clé de nouvelles théories "peut-être" en rapport avec la matière sombre (non, je ne vous dirai pas ce qu'est la matière sombre, débrouillez-vous). Donc on va d'abord traquer un peu cette matière obscure, et ensuite, si on a le temps, on cherchera quelques univers parallèles.

    Bref, vous avez largement le temps de relire "Le Maître du Haut Château" de Philip K. Dick, ou de vous refaire toute la dernière saison de Fringe avant qu'il se passe à nouveau quelque chose.

  • Les lois de la physique appliquées aux relations amoureuses III

     

    formation-plongee-PADI-1.jpegChapitre 12: Le principe de Pascal.

    La pression augmente en fonction de la profondeur des sentiments. Ce phénomène est bien connu de ceux qui osent plonger vers l'inconnu. Dès le premier baiser, la pression est deux fois celle constatée au niveau du premier rendez-vous. N'hésitez donc pas à déclarer votre flamme en kilopascals, ce sera du plus bel effet.


    Chapitre 13:
    La deuxième loi de la thermodynamique.

    Cette loi, aussi appelée principe de Carnot, introduit la notion de désordre émotionnel qui ne peut que croître au cours d'une rencontre, si elle est déterminante. Toute transformation réelle de sa vision du monde provoquée par l'état amoureux s'effectue donc avec création d'entropie. L'entropie, qui est la mesure du degré de désordre global intérieur, est souvent amplifiée par l’énergie dépensée sous forme de chaleur lors des corps à corps.

    Remarque:

    A ne pas confondre avec la théorie du chaos, qui elle nécessite deux propriétés supplémentaires, souvent présentes plutôt chez l'homme et qui rendent la relation non prédictible en pratique sur le long terme: Une très grande sensibilité aux conditions initiales de vie et la récurrence du désordre. La présence de ces deux propriétés spécifiques entraîne un comportement qualifié à juste titre de « chaotique ».


    Chapitre 14: La loi de réfraction de Snell-Descartes.

    La réfraction est le phénomène qu'on observe lorsqu'on déclare sa flamme prématurément dans un milieu transparent. Une relation encore peu solide paraît brisée. Cette fracture apparente n'est toutefois qu'une illusion et question de point de vue. A noter que la nature du milieu peut influencer l'indice de réfraction, selon que la déclaration est visqueuse ou qu'on y ajoute du sel, par exemple.

     

    Lien vers les lois I: https://catherinearmand.blog.tdg.ch/archive/2011/11/11/les-lois-de-la-physique-appliquees-aux-relations-amoureuses.html

    Lien vers Les lois II: https://catherinearmand.blog.tdg.ch/archive/2011/11/25/les-lois-de-la-physique-appliquees-aux-relations-amoureuses.html

     

  • Les lois de la physique appliquées aux relations amoureuses II (le retour)

    pomme.jpgChapitre 8: La loi de Curie

    Selon la loi de Curie, la susceptibilité magnétique du matériau est inversement proportionnelle à la température. Je constate avec étonnement que cette loi s'applique parfaitement à certains représentants de la gent masculine... Pour ces hommes dits "ferromagnétiques", le point de Curie est la température émotionnelle à laquelle il perdent leur aimantation spontanée pour la femme qui les attire. Au-dessus de cette température, ils se retrouvent dans un état désordonné dit « paramagnétique ». Je retourne au labo faire quelques tests, afin de déterminer si cet état est effectivement réversible.

    Chapitre 9: Le modèle de corps noir

    Le "corps noir" serait un homme apparemment idéal mais qui absorberait toute l'énergie qu'il recevrait, sans en réfléchir ni en transmettre. L'amour étant un rayonnement, il serait absorbé totalement et l'homme devrait donc apparaître comme sombre, d'où son nom.

    Chapitre 10 : Le principe d’inertie de Newton

    Tout corps persévère dans l'état de repos amoureux dans lequel il se trouve, à moins que quelque force, comme le désir, n'agisse sur lui, et ne le contraigne à changer d'état. Autrement dit, s'il n'y a pas de désir qui s'exerce sur le corps, la direction vers laquelle pourrait aller la relation ne change pas, ou ce qui revient au même, sa concrétisation est nulle.

    Chapitre 11 / La maxime d’Antoine Lavoisier

    « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». De même, le sentiment amoureux est la transformation d’un idéal ou d’un fantasme préexistants. Si cet amour est déçu, il ne se perdra pas, mais servira à alimenter un nouveau fantasme, toujours plus précis, toujours plus inatteignable. C’est selon ce principe que les femmes continuent invariablement de croire au Prince Charmant, malgré des échecs répétés.

     

    Lien vers Les lois I: https://catherinearmand.blog.tdg.ch/archive/2011/11/11/les-lois-de-la-physique-appliquees-aux-relations-amoureuses.html

    Lien vers les Lois III: https://catherinearmand.blog.tdg.ch/archive/2011/12/07/les-lois-de-la-physique-appliquees-aux-relations-amoureuses.html